Présentation

Qu’il signe Hyslaire, Islaire, Sylaire, ou Yslaire, Bernard Hislaire crée des bandes dessinées identifiables entre mille. Ce Bruxellois a fait ses classes à l'Institut Saint-Luc de Bruxelles avant de commencer à travailler pour le magazine Spirou dès 1975 où il incarne la tête de ligne du rajeunissement graphique de la ligne éditoriale. Avec un style immédiatement identifiable, il y met déjà en place des bases narratives d’un romantisme inédit en bande dessinée, et inégalé, en y lançant sa première série culte en 1978, Bidouille et Violette. En 1986, il entame la saga bouleversante des Sambre et remporte un succès aussi bien critique que commercial toujours d’actualité. A l’avant-garde de la révolution numérique, ce perfectionniste explore des pistes multi narratives à la fin du XXème siècle, notamment avec Mémoire du XXe ciel (Delcourt, puisLes Humanoïdes Associés), puis avec Le Ciel au-dessus de Bruxelles. Il poursuit encore aujourd’hui des recherches graphiques le poussant, parfois, à mélanger d’autres médias comme la photo par exemple, notamment en compagnie de Laurence Erlich.