Paris

9 > 12 septembre 2021

Solo show

Présentation

« J'imaginais le Mexique sans le connaître, je l'ai abordé de façon intuitive. Mexico est une ville passionnante, organique. La lumière, les couleurs, les différentes strates d'architectures y sont extraordinaires. C'est une ville paradoxale où les contraires cohabitent. Ce sont autant d'éléments baroques qui existent par ailleurs dans mon propre univers. »

Nicolas de Crécy

 

En 2014, Louis Vuitton propose à Nicolas de Crécy de livrer sa vision du Mexique pour sa collection Travel Book. Pour cet artiste qui a fait du baroque l'un des piliers de son univers graphique, Mexico était une destination tout à-propos. Depuis la capitale, il sillonne les environs : Tepozlán, Cuetzalan, ou encore Oaxaca et les montagnes environnantes. Il emprunte la mythique route 175 jusqu’à Puerto Angel puis les villages nichés sur la côte pacifique. De ce périple naitrons autant d’œuvres qui décrivent à la fois la diversité architecturale du pays et la vivacité de sa culture.

Après avoir exposé ses carnets au Musée National d'Art Moderne de Mexico en 2017, puis à l'Instituto Cultural du Mexique à Paris en 2018, Nicolas de Crécy a poursuivi ses recherches, fasciné par la richesse qu'offre le Mexique en termes graphique et pictural. Pour la première édition d'Art Paris Art Fair au Grand Palais Ephémère, Huberty & Breyne a choisi l'écrin architectural de Jean-Michel Wilmotte pour célébrer cet artiste pluridisciplinaire. Ce solo show proposera une quarantaine d'oeuvres réalisées par l'artiste : une sélection de dessins publiés dans l'ouvrage Travel book Mexico (Louis Vuitton) ainsi que des créations inédites : aquarelles sur papier de grands et petits formats, huiles sur toile, fusains.

Artiste protéiforme, Nicolas de Crécy a repoussé depuis longtemps les frontières de la bande dessinée pour construire un univers aux multiples facettes. Tour à tour plasticien, scénariste et écrivain, lauréat de nombreux prix prestigieux en France comme à l’international, Nicolas de Crécy explore depuis plus de 30 ans les champs artistiques qui s’enrichissent les uns des autres et contribuent à créer une œuvre singulière.

De ses premiers succès éditoriaux comme Foligatto (1991) à ses expériences graphiques et stylistiques comme Le Journal d'un fantôme (2014), l'auteur du Bibendum céleste (1994-2002), a pris la route du Mexique en 2014. De son voyage, Nicolas de Crécy a ramené des carnets de dessins mais également des lumières et des atmosphères qui n’ont cessées de nourrir son imaginaire, et cela longtemps après son retour.

Végétation luxuriante, temples majestueux, têtes de morts colorées, ville tentaculaire…Nicolas de Crécy conduit le spectateur au cœur de cette mégalopole chargée d’histoire et de fantômes du passé. Tel un arpenteur, il croque les ambiances et les atmosphères de cette cité millénaire qui depuis n’ont cessé de lui inspirer de nouvelles œuvres présentées par la galerie Huberty & Breyne à l’occasion d’Art Paris.