Présentation

Originaire de Bourgogne, Robin Recht se passionne pour la Bande Dessinée depuis l’enfance, c’est donc tout naturellement qu’il emprunte le chemin vers le 9e Art à sa sortie de l’Ecole des Arts Décoratifs de Paris, sans pour autant délaisser sa passion pour le jeu de rôles. Au cours de ses années d’études, il rencontre Grégory Makles avec lequel il initie sa première série de Bande Dessinée en 2002, Le Dernier Rituel, publiée aux Éditions Soleil Productions. Parallèlement il se confronte au mythe des Vampires dans un recueil collectif d’histoires consacré à ces créatures assoiffées de sang chez Carabas. En 2005, il débute la très sombre saga médiévale et romantique Totendom, un opéra BD fantastique en trois actes, publié aux Humanoïdes Associés. En 2010, il se lance aux côtés d’Alex Alice et de Xavier Dorison dans le prequel de la tétralogie Le Troisième Testament. Avec les deux auteurs, sept ans après l’arrêt de la série, il remonte aux sources de la légende, sur les traces de Julius de Samarie. Depuis 2011, il signe avec Jean Bastide Notre Dame (Glénat) et en 2017, change de décor et s’immisce, aux côtés de Matthieu Angotti, dans l’univers impitoyable de Matignon pour réaliser Désintégration (Delcourt) dans un style radicalement différent de celui de ses albums précédents. En 2018, avec La fille du géant du gel, Robin Recht renoue avec son style réaliste et ses amours de jeunesse, l’héroic fantasy et l’aventure. Il y a chez cet auteur un sens accru de la mise en scène spectaculaire. Il est en quête permanente d’un souffle, d’une énergie qu’il communique aisément aux lecteurs. Son noir et blanc parfois maculé de nuances de gris, de projections, de matières, rend ses mises en scène singulièrement vivantes.